Proposition de structure de la carte
(Ajout du paragraphe sur la projection de fonte des glaciers d'ici 2100)
(Proposition de structure de la carte)
Ligne 6 : Ligne 6 :




== Explications ==
== Définitions ==
=== Glaciers ===


On appelle '''glacier''' une accumulation de glace continentale issue de la transformation de la neige et soumise à un écoulement lent<ref>[https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/glacier/37047 Définition Larousse]</ref>.


== Fonte des glaciers ==
On appellera ici '''glacier''' une accumulation de glace continentale issue de la transformation de la neige et soumise à un écoulement lent<ref>[https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/glacier/37047 Définition Larousse]</ref>.
 
On parlera ici de '''fonte d'un glacier''' lorsque la masse totale de glace a diminué sur la période considérée, quel·s que soi·en·t le·s processus en cause.
 
 
== Constat ==


D'après le GIEC<ref>Groupe d'Experts Inter-Gouvernemental sur l'Évolution du Climat</ref> les glaciers à travers le monde perdent de la masse : environ 220 Gigatonnes par an entre 2006 et 2015<ref>[https://www.ipcc.ch/srocc/chapter/summary-for-policymakers/ Rapport spécial sur l'océan et la cryosphère dans le contexte du changement climatique]</ref>.
D'après le GIEC<ref>Groupe d'Experts Inter-Gouvernemental sur l'Évolution du Climat</ref> les glaciers à travers le monde perdent de la masse : environ 220 Gigatonnes par an entre 2006 et 2015<ref>[https://www.ipcc.ch/srocc/chapter/summary-for-policymakers/ Rapport spécial sur l'océan et la cryosphère dans le contexte du changement climatique]</ref>.
== Projections ==


A l'avenir, d'ici 2100, les glaciers pourraient perdre de l'ordre de 18 ± 7% (scénario RCP2.6) ou même 36 ± 11% (scénario RCP8.5). Ces valeurs moyennes cachent de grandes disparités selon les régions : toujours selon le scénario RPC8.5, c'est jusqu'à 80% de la masse glaciaire qui pourraient disparaître dans les zones pourvues de "petits glaciers" (Europe centrale, Caucase, Asie du Nord, Scandinavie, Andes tropicales, Mexique, Afrique de l'Est, Indonésie...). Dans ces régions, beaucoup de glaciers sont très probablement appelés à disparaître quelles que soient les émissions de GES à l'avenir<ref>[https://www.ipcc.ch/srocc/chapter/summary-for-policymakers/spm-section-3/ Rapport spécial sur l'océan et la cryosphère dans le contexte du changement climatique]</ref>.
A l'avenir, d'ici 2100, les glaciers pourraient perdre de l'ordre de 18 ± 7% (scénario RCP2.6) ou même 36 ± 11% (scénario RCP8.5). Ces valeurs moyennes cachent de grandes disparités selon les régions : toujours selon le scénario RPC8.5, c'est jusqu'à 80% de la masse glaciaire qui pourraient disparaître dans les zones pourvues de "petits glaciers" (Europe centrale, Caucase, Asie du Nord, Scandinavie, Andes tropicales, Mexique, Afrique de l'Est, Indonésie...). Dans ces régions, beaucoup de glaciers sont très probablement appelés à disparaître quelles que soient les émissions de GES à l'avenir<ref>[https://www.ipcc.ch/srocc/chapter/summary-for-policymakers/spm-section-3/ Rapport spécial sur l'océan et la cryosphère dans le contexte du changement climatique]</ref>.
20

modifications