m
Ligne 58 : Ligne 58 :
Quand on parle des émissions d'autres GES, on les mesure en {{CO2}}eq ({{CO2}} équivalent), cela permet de ramener les émissions d'autres GES à celle de {{CO2}} sur une base comparable. On parle alors de Potentiel de Réchauffement Global (PRG) d'un gaz à un certain horizon de temps (ici 20 ans et 100 ans). En anglais GWP, pour Global Warming Potential.
Quand on parle des émissions d'autres GES, on les mesure en {{CO2}}eq ({{CO2}} équivalent), cela permet de ramener les émissions d'autres GES à celle de {{CO2}} sur une base comparable. On parle alors de Potentiel de Réchauffement Global (PRG) d'un gaz à un certain horizon de temps (ici 20 ans et 100 ans). En anglais GWP, pour Global Warming Potential.


Cela permet de comparer les GES entre eux en prenant en compte leur puissance radiative et leur \"durée de séjour\" dans l'atmosphère.
Cela permet de comparer les GES entre eux en prenant en compte leur puissance radiative et leur "durée de séjour" dans l'atmosphère.
<center>
<center>
{| class=\"wikitable\"  
{| class=\"wikitable\"  
Ligne 79 : Ligne 79 :
|}
|}
</center>
</center>
Le méthane est 84 fois plus \"puissant\" que le {{CO2}} à un horizon de 20 ans, et 28 fois plus puissant à un horizon de 100 ans.
Le méthane est 84 fois plus "puissant" que le {{CO2}} à un horizon de 20 ans, et 28 fois plus puissant à un horizon de 100 ans.


La durée de 100 ans est souvent retenue car elle correspond à la durée de séjour approximative du {{CO2}} dans l'atmosphère.
La durée de 100 ans est souvent retenue car elle correspond à la durée de séjour approximative du {{CO2}} dans l'atmosphère.