Fr-fr adulte carte 6 déforestation

De Le wiki du climat
Révision datée du 29 août 2021 à 10:59 par Jean-Louis (discussion | contributions) (→‎Autres liens possibles : - transport: "liée" au lieu de "lié")
Aller à la navigation Aller à la recherche

Carte adulte #6 : Déforestation

Causes Conséquences
Recto de la carte "Déforestation"


La déforestation consiste à couper ou brûler des arbres au-delà de la capacité de renouvellement de la forêt.
Elle est liée à 80% à l’agriculture.

Définition

La déforestation est le phénomène de régression durable des surfaces couvertes de forêts, qu'il soit d'origine anthropique ou naturelle. Si une forêt repousse après une coupe, une attaque d'insectes xylophage ou un feu, on ne parle pas de déforestation.[1]

Explications

La déforestation peut être considérée comme une activité humaine ou comme une conséquence de l'agriculture, ou encore les deux à la fois. Attention : le problème avec la déforestation, ce n'est pas que ça détruit des puits de carbone, c'est que ça émet du CO2. C'est une différence entre flux et stock.

Conseils pour l'animation

Lors de l'animation du lot 2, les conséquences de cette carte ainsi que de Autres GES sont très souvent oubliées, car les participants expliquent le schéma en partant sur les énergies fossiles. Il faut s'assurer que les participant·e·s parlent bien des conséquences de cette carte.

Correction

Causes

Conséquences

  • Émissions de CO2 La déforestation émet du CO2 car 93% du bois déforesté par l'homme est brûlé.

Autres liens possibles

Autres causes

  • Industrie Ce lien est possible pour les industries qui consomment du bois. Cependant, il faut faire attention, du bois utilisé par une usine dans une forêt géré durablement n'est pas considéré comme de la déforestation.
  • Transport La construction de routes nécessite parfois de déforester, mais l'aspect unidimensionnel de la route la rend quasiment négligeable devant la déforestation liée à l'agriculture.

Autres conséquences

  • Puits de carbone Les participants pensent souvent que la déforestation réduit les puits de carbone. En réalité, l'impact est minime car les zones déforestées représentent une toute petite partie de la surface totale de forêt. De plus, une forêt à l'équilibre n'absorbe plus de carbone. Or, on déforeste souvent des forêts à l'équilibre, ce qui n'impacte pas les puits de carbone. Par contre le CO2 dégagé est très important.
  • Forçage radiatif Quand la forêt est coupée, une surface vert foncé est remplacée par une surface vert clair, qui à un albédo plus élevé, donc absorbe moins d'énergie.
  • Perturbation du cycle de l'eau La déforestation peut avoir des conséquences locales sur le régime des pluies.
  • Biodiversité terrestre La déforestation cause énormément de perte de biodiversité : Animale car la forêt est un hôte de beaucoup d'espèces. L'indice de biodiversité des forêts a chuté de 53% entre 1970 et 2014 [2]. Végétale car sur les 60 000 espèces d'arbres connues, 8 000 sont considérées comme menacées[2].
  • Crues La végétation retient l'eau. Si on la coupe, cela facilite les crues.
  • Sécheresses La déforestation peut être la cause directe de sécheresses car les arbres stockent beaucoup d'eau. Si on les coupe, ils ne jouent plus ce rôle de régulateurs de l'humidité.
  • Incendies Une partie de la déforestation est faite en brûlant la forêt, ce qui peut ensuite dégénérer en feu non maîtrisé. C'est ce qu'il s'est passé pendant l'été 2019 en Amazonie et en Australie.

Contenu additionnel

Utilisation du bois

Sur la déforestation, 93% du bois est brûlé (papier, agriculture, meubles jetables ......) pour 7% utilisé de manière durable (meuble, construction ...)

Répartition des causes de déforestation

Les facteurs de déforestation[3] sont :

  • 40% pour l'agriculture commerciale : élevage, culture du soja ou du palmier à huile
  • 33% pour l'agriculture de subsistance locale
  • 10% pour l'expansion urbaine
  • 10% pour l'expansion des infrastructures
  • 7% pour l'extraction minière

Ces nombres sont des moyennes mondiales, et varient beaucoup d'un pays à un autre.

Vitesse de perte de la forêt

La surface de forêt perdue chaque année diminue petit à petit. Elle est passée de 7,8 millions d'hectares perdus par an dans les années 1990 à 4,7 millions dans les années 2010. Cela s'explique surtout par le fait que des forêts se développent ailleurs de manière naturelle ou artificielle[2].

Références