Différences entre les versions de « Fr-fr adulte carte 22 montée des eaux »

De Le wiki du climat
Aller à la navigation Aller à la recherche
(Indentation du lien avec la fonte de la banquise)
Ligne 3 : Ligne 3 :
|version=adulte
|version=adulte
|title=Montée des eaux
|title=Montée des eaux
|refimage = <ref>https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/03/WG1AR5_SummaryVolume_FINAL_FRENCH.pdf#page=115 Page 100 du Résumé Technique du 5ème rapport du GIEC</ref>
}}
}}



Version du 4 mai 2020 à 16:18

Carte adulte #22 : Montée des eaux

Causes Conséquences
Recto de la carte "Montée des eaux" [1]


Depuis 1900, le niveau de l’océan a monté de 20 cm.
Cela est dû à la dilatation de l'eau, la fonte des glaciers et la fonte des calottes.

Explications

Il est important de noter que les prévisions concernant la hausse du niveau de l'eau sont très conservatrices. Certains phénomènes, qui sont compris d'un point de vu qualitatif, mais pas quantitatif, ne sont tout simplement pas chiffrés dans le rapport du GIEC.

C'est le cas des moulins, par exemple. Ce sont des passages entre l'eau des lacs glaciaires à la surface des calottes et le socle rocheux. Une fois que l'eau s'introduit dans ces passages, elle vient lubrifier le contact entre le socle rocheux et la calotte glaciaire, ce qui facilite la dérive des glaciers vers la mer.

Les chiffres concernant la montée des eaux seront donc très probablement revus à la hausse dans les prochains rapports.

Conseils pour l'animation

Conseils pour l'animation

Autres lien possibles

Liens causes

Lien conséquences

Lien à ne pas faire

Plus d'information sur la page d'explication du lien.

Pour aller plus loin

Points clés

  • L'eau se dilate très peu. Comment le réchauffement de l'océan de l'ordre d'un dixième de degré peut-il se traduire par une hausse du niveau de l'eau ? Une première réponse consiste à dire que l'océan fait 4000m de profondeur en moyenne, et donc une toute petite dilatation suffit à faire quelques centimètres. Une réponse plus complète consiste à parler du coefficient de dilatation de l’eau. Il se trouve qu’il dépend de la température. Entre 0 et 4°C, il est négatif, c’est-à-dire que l’eau se contracte quand elle se réchauffe. Cette valeur de 4°C est justement la valeur de la température au fond de beaucoup de lacs. C’est logique car l’eau qui est soit plus froide, soit plus chaude est plus légère que l’eau à 4°C. C’est à 4°C que l’eau est la plus dense, donc elle se retrouve au fond. Si on regarde la température de l’océan, sur l’ensemble des latitudes et à toutes les profondeurs, elle varie en grande partie entre 0°C et 10°C, avec une valeur moyenne probablement autour de 4°C. Donc en théorie, autour de cette valeur, le coefficient de dilatation est nul. Par conséquent, comme l’océan peut-il se dilater ? En réalité, c’est dans les zones où la température de l’eau est plus élevée que l’océan se dilate. Quand l’eau atteint 20°C, voir beaucoup plus, sur plusieurs dizaines de mètre, alors, il y a matière à voir une dilatation de l’eau dans ces zones. On imagine alors la difficulté de calculer l’élévation du niveau de l’eau : pour cela, il faut connaître avec une grande précision la répartition des températures de l’eau, y compris en profondeur, et connaître également l’augmentation de température dans des zones. C’est en multipliant les deux qu’on obtient un résultat.
  • Un autre point important : l’élévation du niveau de l’eau est due à la fois à une augmentation de sa masse (fonte des glaciers et des calottes), et à une augmentation du volume (dilatation de l’eau). Cette augmentation du volume de l’eau n’est pas homogène : elle a lieu dans les zones où l’eau se dilate, c’est-à-dire dans les zones chaudes. Cette augmentation n’est pas homogène, cela veut dire que le niveau de l’eau n’est pas horizontal ! Eh oui, l’eau chaude flotte par rapport à l’eau froide, c’est juste qu’on a rarement l’occasion de le vérifier.