Différences entre les versions de « Fr-fr adulte carte 21 hausse température »

De Le wiki du climat
Aller à la navigation Aller à la recherche
m (typo)
m (typo)
 
Ligne 60 : Ligne 60 :
*Le niveau d'ambition actuel de réduire lentement le taux des émissions de gaz à effet de serre conduirait à un réchauffement de la planète de plus de 3°C d'ici 2100 et ne respecterait donc pas l'objectif de l'Accord de Paris.
*Le niveau d'ambition actuel de réduire lentement le taux des émissions de gaz à effet de serre conduirait à un réchauffement de la planète de plus de 3°C d'ici 2100 et ne respecterait donc pas l'objectif de l'Accord de Paris.


*Limiter le réchauffement climatique bien en dessous de 2°C impliquerait de réduire les émissions de CO2 de 25% d'ici 2030 et d'atteindre un taux net zéro d'ici 2070.
*Limiter le réchauffement climatique bien en dessous de 2°C impliquerait de réduire les émissions de CO<small>2</small> de 25% d'ici 2030 et d'atteindre un taux net zéro d'ici 2070.


*Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C impliquerait de réduire les émissions de CO2 de 50% d'ici 2030 et d'atteindre un niveau net zéro d'ici 2050. Cela nécessiterait des transitions rapides, profondes et sans précédent dans les systèmes énergétiques, l'utilisation des terres, les systèmes urbains, industriels et les infrastructures, en utilisant toute une palette de technologies et de changements de comportements.
*Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C impliquerait de réduire les émissions de CO<small>2</small> de 50% d'ici 2030 et d'atteindre un niveau net zéro d'ici 2050. Cela nécessiterait des transitions rapides, profondes et sans précédent dans les systèmes énergétiques, l'utilisation des terres, les systèmes urbains, industriels et les infrastructures, en utilisant toute une palette de technologies et de changements de comportements.


*La valeur 1.2° de la carte vient du rapport AR6_WGI sur la figure SMP.1 b)  il s'agit de l'écart de température entre la période 1850-1900 et celle de l'année 2019. On peut trouver la source des données du graph sur le site du GIEC : https://www.ipcc.ch/report/ar6/wg1/  bouton "DATA ACCESS" et https://catalogue.ceda.ac.uk/uuid/ae4f1eb6fce24adcb92ddca1a7838a5c SPM.1 Download panel_b , en 2019 la valeur est de 1.189°
*La valeur 1.2° de la carte vient du rapport AR6_WGI sur la figure SMP.1 b)  il s'agit de l'écart de température entre la période 1850-1900 et celle de l'année 2019. On peut trouver la source des données du graph sur le site du GIEC : https://www.ipcc.ch/report/ar6/wg1/  bouton "DATA ACCESS" et https://catalogue.ceda.ac.uk/uuid/ae4f1eb6fce24adcb92ddca1a7838a5c SPM.1 Download panel_b , en 2019 la valeur est de 1.189°

Version actuelle datée du 26 septembre 2022 à 08:57

Carte adulte #21 : Hausse de la température

Fr-fr adulte carte 21 recto.png [1]


On parle ici de la température de l’air au sol, en moyenne sur la surface de la Terre. Elle a déjà
augmenté de 1,2°C depuis 1900. Selon les scénarios d’émissions, elle aura augmenté de
1,5°C à 5°C d’ici 2100. Or, lors de la dernière période glaciaire (il y a 20.000 ans), elle était
seulement 5°C plus basse qu’aujourd’hui... et la déglaciation a duré 10.000 ans !

Explications

Sur le graphique principal, la zone grisée représente les observations de température, et la courbe noire représente la température donnée par les modèles (1850 à 2015).

Les courbes en couleur représentent les projections pour les différents scénarios SSP envisagés (2015 à 2100).

Ce réchauffement est d'origine humaine, c'est ce que montre le graphique secondaire sur lequel est représenté les relevés de 1850 à 2020 (courbe noire), les données issues des modèles sans prendre en compte les facteurs anthropiques (courbes et zones bleues), et les données issues des modèles en prenant compte les facteurs anthropiques (courbe et zones rosées). La courbe noire est clairement dans la zone rosée, donc les modèles prenant compte les facteurs anthropiques sont représentatifs de la réalité.

Par convention, on parle de réchauffement par rapport à la moyenne des températures 1850-1900 (appelé ère préindustrielle). Le réchauffement actuel par rapport à cette période est d'environ 1,2°C.

Ce réchauffement n'est pas du tout homogène : les terres émergées se réchauffent plus que l'air au-dessus des océans. Et la zone arctique se réchauffe plus que le reste du globe.

Répartition géographique des hausses de températures pour le réchauffement actuel (1°C), et pour différents niveaux de réchauffement (1.5°C, 2°C et 4°C). [2]

Au rythme actuel de réchauffement, 0,2°C par décennie, le réchauffement atteindra 1,5°C entre 2030 et 2050 environ.

Cette carte peut jouer deux rôles :

  • Soit c'est la température de l'air, donc de l'atmosphère. C'est comme ça qu'il faut l'interpréter quand on a gardé les cartes 10, 14 et 15. Dans ce cas, la carte précédente est la 14 (Bilan énergétique).
  • Soit elle représente la température de la terre (et ça tombe bien parce que la définition de la température de la terre, c'est justement la température de l'air, au sol, en moyenne sur la surface de la terre). Dans ce cas, la carte précédente est la 13 (Effet de serre) et on peut faire un lien vers les cartes 16, 17, 18 et 19.

Correction

Causes

Conséquences

  • Perturbation du cycle de l'eau : La hausse de la température sur terre augmente l'évaporation et perturbe le cycle de l'eau. D'ailleurs, autrefois, on parlait de réchauffement climatique (Global Warming) et aujourd'hui, on parle de changement climatique (Climate Change), voire de dérèglement climatique. Ce shift dans le vocabulaire est matérialisé par cette relation qui a donc une importance fondamentale. N'hésitez pas à faire une remarque sur ce point aux équipes.
  • Biodiversité terrestre
  • Baisse des rendements agricoles : Dans les pays du Nord, une hausse de la température peut améliorer les rendements. Dans les pays du Sud, c'est le contraire : la moindre augmentation de température se traduit par une baisse de rendement.
  • Canicules
  • Santé humaine
  • Permafrost : Si l'on veut rester dans la même logique de conservation de l'énergie, il faudrait faire le lien de fonte à partir de budget énergétique.

Autres liens possibles

Autres conséquences

Pour aller plus loin

Points additionnel

  • L'océan absorbe 91% de l'énergie en excès sur la terre. Comment se fait-il qu’il ne se réchauffe que de l’ordre du dixième de degré en surface et encore moins en profondeur ? C'est parce qu'il est beaucoup plus massif que l'atmosphère. Il a une capacité calorifique beaucoup plus grande. Pour mesurer cela, il faut se rappeler que l'océan couvre 71% de la surface de la terre et qu'il a une profondeur de 4000m en moyenne. L'atmosphère a une épaisseur plus grande, mais si on le ramène à la même densité que l'eau, il ne mesure plus que 10m (c'est pour ça qu'on gagne une atmosphère de pression tous les 10m quand on fait de la plongée).
  • Au rythme actuel de réchauffement, 0,2°C par décennie, le réchauffement atteindra 1,5°C entre 2030 et 2050 environ
  • Le niveau d'ambition actuel de réduire lentement le taux des émissions de gaz à effet de serre conduirait à un réchauffement de la planète de plus de 3°C d'ici 2100 et ne respecterait donc pas l'objectif de l'Accord de Paris.
  • Limiter le réchauffement climatique bien en dessous de 2°C impliquerait de réduire les émissions de CO2 de 25% d'ici 2030 et d'atteindre un taux net zéro d'ici 2070.
  • Limiter le réchauffement climatique à 1,5°C impliquerait de réduire les émissions de CO2 de 50% d'ici 2030 et d'atteindre un niveau net zéro d'ici 2050. Cela nécessiterait des transitions rapides, profondes et sans précédent dans les systèmes énergétiques, l'utilisation des terres, les systèmes urbains, industriels et les infrastructures, en utilisant toute une palette de technologies et de changements de comportements.

Références

Jeu adultes français
Lot 1 Activités humainesÉnergies fossilesÉmissions de CO2Effet de serre additionnelFonte de la banquiseHausse températureMontée des eaux
Lot 2 IndustrieBâtimentTransportDéforestationAgricultureAutres GESConcentration en CO2 (ppm)Puits de carboneAcidification de l'océan
Lot 3 AérosolsBilan énergétiqueForçage radiatifFonte des glaciersHausse de la température de l'eauFonte des calottes glaciairesPerturbation du cycle de l'eau
Lot 4 Problèmes de calcificationBiodiversité terrestreCruesBiodiversité marinePtéropodes et coccolithophoresSécheressesSubmersionsCyclones
Lot 5 Vecteurs de maladieRessources en eau douceBaisse des rendements agricolesIncendiesCaniculesFamineSanté humaineRéfugiés climatiquesConflits armésPermafrostRalentissement du gulf stream
L'animation IntroductionPartie intellectuellePartie créativePitchDébrief