Différences entre les versions de « Fr-fr adulte carte 19 fonte des calottes glaciaires »

De Le wiki du climat
Aller à la navigation Aller à la recherche
Balise : Révoqué
(Une version intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 1 : Ligne 1 :
== Carte  adulte #19 : Fonte des calottes glaciaires ==
== Carte  adulte #19 : Fonte des calottes glaciaires ==
<center>
<center>
[[Fichier:Fr-fr_adulte_carte_19_recto.png|400px]]
[[Fichier:Fr-fr_adulte_carte_19_recto.png|400px]]


&lt;br>Les calottes glaciaires sont le Groënland et l'Antarctique. Si elles fondaient intégralement,
<br>Les calottes glaciaires sont le Groënland et l'Antarctique. Si elles fondaient intégralement,
&lt;br>cela représenterait une augmentation du niveau de la mer de 7m pour le Groënland, et de 54m
<br>cela représenterait une augmentation du niveau de la mer de 7m pour le Groënland, et de 54m
&lt;br>pour l'Antarctique. Durant la dernière ère glaciaire, les calottes étaient si importantes que
<br>pour l'Antarctique. Durant la dernière ère glaciaire, les calottes étaient si importantes que
&lt;br>le niveau de la mer était 120 m plus bas qu'aujourd'hui.
<br>le niveau de la mer était 120 m plus bas qu'aujourd'hui.
&lt;ref>[https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/03/WG1AR5_SummaryVolume_FINAL_FRENCH.pdf#page=56 Page 41 du Résumé Technique du 5ème rapport du GIEC]&lt;/ref>
<ref>[https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/03/WG1AR5_SummaryVolume_FINAL_FRENCH.pdf#page=56 Page 41 du Résumé Technique du 5ème rapport du GIEC]</ref>
&lt;/center>
</center>


== Légende ==
== Légende ==
Ces illustrations représentent le gain ou la perte de masse des calottes, indiqué en centimètre d'eau par année (cm d'eau/an) et mesuré par gravimétrie. En bleu le gain de masse (parce qu'il neige davantage) et en rouge les pertes (les glaciers s'écoulent plus vite vers l'océan).&lt;ref>https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/03/WG1AR5_SummaryVolume_FINAL_FRENCH.pdf?fbclid=IwAR0ek86GuNa7aEr-KdH80qVcwqXXYvxFKqnCh-1WDY6zAL_k38T3vi8E4Gk#page=56&lt;/ref>
Ces illustrations représentent le gain ou la perte de masse des calottes, indiqué en centimètre d'eau par année (cm d'eau/an) et mesuré par gravimétrie. En bleu le gain de masse (parce qu'il neige davantage) et en rouge les pertes (les glaciers s'écoulent plus vite vers l'océan).<ref>https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/03/WG1AR5_SummaryVolume_FINAL_FRENCH.pdf?fbclid=IwAR0ek86GuNa7aEr-KdH80qVcwqXXYvxFKqnCh-1WDY6zAL_k38T3vi8E4Gk#page=56</ref>


== Définitions ==
== Définitions ==


On appellera ici '''calotte glaciaire''' (ou nappe glaciaire ou inlandsis) une masse de glace terrestre d’échelle continentale, suffisamment épaisse (entre 1600 et 6400m &lt;ref> [https://www.nationalgeographic.org/encyclopedia/ice-sheet/ National Geographic Resource Library]&lt;/ref>) pour recouvrir la majeure partie des formations rocheuses sous jacentes. Il n’existe actuellement que deux grandes nappes glaciaires, une au Groenland et une en Antarctique. &lt;ref>[https://archive.ipcc.ch/pdf/assessment-report/ar5/wg1/WG1AR5_SummaryVolume_FINAL_FRENCH.pdf ; GIEC, 2013: Glossaire (Planton, S. (coord.))]. P.196. In: Changements climatiques 2013: Les éléments scientifiques. Contribution du Groupe de travail I au cinquième Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Stocker, T.F., D. Qin, G.-K. Plattner, M. Tignor, S.K. Allen, J. Boschung, A. Nauels, Y. Xia, V. Bex et P.M. Midgley (dir. publ.)). Cambridge University Press, Cambridge, Royaume-Uni et New York, NY, États-Unis d’Amérique. &lt;/ref>&lt;br>
On appellera ici '''calotte glaciaire''' (ou nappe glaciaire ou inlandsis) une masse de glace terrestre d’échelle continentale, suffisamment épaisse (entre 1600 et 6400m <ref> [https://www.nationalgeographic.org/encyclopedia/ice-sheet/ National Geographic Resource Library]</ref>) pour recouvrir la majeure partie des formations rocheuses sous jacentes. Il n’existe actuellement que deux grandes nappes glaciaires, une au Groenland et une en Antarctique. <ref>[https://archive.ipcc.ch/pdf/assessment-report/ar5/wg1/WG1AR5_SummaryVolume_FINAL_FRENCH.pdf ; GIEC, 2013: Glossaire (Planton, S. (coord.))]. P.196. In: Changements climatiques 2013: Les éléments scientifiques. Contribution du Groupe de travail I au cinquième Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Stocker, T.F., D. Qin, G.-K. Plattner, M. Tignor, S.K. Allen, J. Boschung, A. Nauels, Y. Xia, V. Bex et P.M. Midgley (dir. publ.)). Cambridge University Press, Cambridge, Royaume-Uni et New York, NY, États-Unis d’Amérique. </ref><br>
On parlera ici de '''fonte des calottes glaciaires''' lorsque la masse totale de glace a diminué sur la période considérée, quel·s que soi·en·t le·s processus en cause.
On parlera ici de '''fonte des calottes glaciaires''' lorsque la masse totale de glace a diminué sur la période considérée, quel·s que soi·en·t le·s processus en cause.


Ligne 34 : Ligne 34 :
Entre 2006 et 2015, les pertes de glaces des calottes sont de :
Entre 2006 et 2015, les pertes de glaces des calottes sont de :
* 278 milliards de tonnes par an pour le Groenland
* 278 milliards de tonnes par an pour le Groenland
* 155 milliards de tonnes par an pour l'Antarctique&lt;ref>[https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/sites/3/2019/11/03_SROCC_SPM_FINAL.pdf#page=6 GIEC, ''Rapport spécial sur la cryosphère et les océans'']&lt;/ref>
* 155 milliards de tonnes par an pour l'Antarctique<ref>[https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/sites/3/2019/11/03_SROCC_SPM_FINAL.pdf#page=6 GIEC, ''Rapport spécial sur la cryosphère et les océans'']</ref>


=== Projections ===
=== Projections ===


== Références ==
== Références ==
&lt;references />
<references />


[[en:En-en_adult_card_19_melting_of_ice_sheets]]
[[en:En-en_adult_card_19_melting_of_ice_sheets]]


{{Palette Jeu adulte francais}}
{{Palette Jeu adulte francais}}

Version du 14 mars 2022 à 23:01

Carte adulte #19 : Fonte des calottes glaciaires

Fr-fr adulte carte 19 recto.png


Les calottes glaciaires sont le Groënland et l'Antarctique. Si elles fondaient intégralement,
cela représenterait une augmentation du niveau de la mer de 7m pour le Groënland, et de 54m
pour l'Antarctique. Durant la dernière ère glaciaire, les calottes étaient si importantes que
le niveau de la mer était 120 m plus bas qu'aujourd'hui. [1]

Légende

Ces illustrations représentent le gain ou la perte de masse des calottes, indiqué en centimètre d'eau par année (cm d'eau/an) et mesuré par gravimétrie. En bleu le gain de masse (parce qu'il neige davantage) et en rouge les pertes (les glaciers s'écoulent plus vite vers l'océan).[2]

Définitions

On appellera ici calotte glaciaire (ou nappe glaciaire ou inlandsis) une masse de glace terrestre d’échelle continentale, suffisamment épaisse (entre 1600 et 6400m [3]) pour recouvrir la majeure partie des formations rocheuses sous jacentes. Il n’existe actuellement que deux grandes nappes glaciaires, une au Groenland et une en Antarctique. [4]
On parlera ici de fonte des calottes glaciaires lorsque la masse totale de glace a diminué sur la période considérée, quel·s que soi·en·t le·s processus en cause.

Correction

Causes

Conséquences

Pour aller plus loin

Nombre

Entre 2006 et 2015, les pertes de glaces des calottes sont de :

  • 278 milliards de tonnes par an pour le Groenland
  • 155 milliards de tonnes par an pour l'Antarctique[5]

Projections

Références

  1. Page 41 du Résumé Technique du 5ème rapport du GIEC
  2. https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/03/WG1AR5_SummaryVolume_FINAL_FRENCH.pdf?fbclid=IwAR0ek86GuNa7aEr-KdH80qVcwqXXYvxFKqnCh-1WDY6zAL_k38T3vi8E4Gk#page=56
  3. National Geographic Resource Library
  4. ; GIEC, 2013: Glossaire (Planton, S. (coord.)). P.196. In: Changements climatiques 2013: Les éléments scientifiques. Contribution du Groupe de travail I au cinquième Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Stocker, T.F., D. Qin, G.-K. Plattner, M. Tignor, S.K. Allen, J. Boschung, A. Nauels, Y. Xia, V. Bex et P.M. Midgley (dir. publ.)). Cambridge University Press, Cambridge, Royaume-Uni et New York, NY, États-Unis d’Amérique.
  5. GIEC, Rapport spécial sur la cryosphère et les océans
Jeu adultes français
Lot 1 Activités humainesÉnergies fossilesÉmissions de CO2Effet de serre additionnelFonte de la banquiseHausse températureMontée des eaux
Lot 2 IndustrieBâtimentTransportDéforestationAgricultureAutres GESConcentration en CO2 (ppm)Puits de carboneAcidification de l'océan
Lot 3 AérosolsBilan énergétiqueForçage radiatifFonte des glaciersHausse de la température de l'eauFonte des calottes glaciairesPerturbation du cycle de l'eau
Lot 4 Problèmes de calcificationBiodiversité terrestreCruesBiodiversité marinePtéropodes et coccolithophoresSécheressesSubmersionsCyclones
Lot 5 Vecteurs de maladieRessources en eau douceBaisse des rendements agricolesIncendiesCaniculesFamineSanté humaineRéfugiés climatiquesConflits armésPermafrostRalentissement du gulf stream
L'animation IntroductionPartie intellectuellePartie créativePitchDébrief