Différences entre les versions de « Fr-fr adulte carte 10 aérosols »

De Le wiki du climat
Aller à la navigation Aller à la recherche
Ligne 15 : Ligne 15 :


|points_clés=
|points_clés=
* Point 1
* Cette carte est à enlever pour le [[Fr-fr_adulte_jeu_simplifié|jeu simplifié]]
* Point 2
* Point 3


|exemples=
|exemples=
Ligne 24 : Ligne 22 :


|explications=
|explications=
Des super explications.
Les aérosols sont des particules liquides ou solides qui sont tellement petites que leur vitesse de chute est considérée comme nulle.


Avec un paragraphe.
On confond souvent les aérosols avec les bombes aérosol, à cause du nom et à cause du fait que les bombes aérosol ont été impliquées dans le problème du trou dans la couche d’ozone. Dans les deux cas, c’est causé par des gaz, et ça se passe dans l’atmosphère. Mais le parallèle d’arrête là. Voir à ce sujet la fiche technique sur la couche d’ozone. Quand on parle des aérosols, ici, on parle d’une pollution locale qui est occasionnée par la combustion incomplète d’hydrocarbures. Quand nous brûlons des énergies fossiles, la combustion produit du CO2 et de la vapeur d’eau et si elle était parfaite et complète, il n’y aurait que ces deux gaz comme produit. Mais les hydrocarbures que nous brûlons ne sont pas purs et la combustion n’est pas complète. Résultat : des gaz polluants comme les NOx ou le monoxyde de carbone et des aérosols comme le carbone noir (la suie) ou le sulfure d’hydrogène. Les aérosols ont deux effets sur le climat : un effet direct et un effet indirect. L’effet direct, c’est qu’ils occultent les rayons du soleil. Quand on regarde le ciel un jour de grosse pollution, on ne le voit pas bleu. Cela refroidit le climat car l’énergie du soleil d’arrive pas au sol. L’effet indirect, c’est que les aérosols ont un rôle dans la fabrication des nuages. Si les nuages existaient déjà avant l’ère industrielle, c’est que les aérosols existent à l’état naturel. Ce sont par exemple des grains de sable microscopiques, des cristaux de sel, des composés organiques volatiles (COV) comme des microorganismes arrachés pas le vent sur les feuilles des arbres. Les microgouttelettes d’eau qui composent
les nuages ne peuvent se constituer que sur un noyau de condensation comme un aérosol, par exemple. Les aérosols que nous émettons viennent grossir les rangs des aérosols naturels et le résultat est une augmentation de la couverture nuageuse. Ces nuages ont à leur tour un impact sur le climat. Cet impact va dans deux sens : d’une part, les nuages ont un effet de serre (ceux qui ont fait du camping savent qu’une nuit étoilée est plus froide qu’une nuit nuageuse), mais d’autre part, ils renvoient la lumière du soleil vers l’espace, par effet albédo. La résultante des deux est un refroidissement, comme pour l’effet direct, mais avec une barre d’erreur encore plus importante.


|ressources_complémentaires=
|ressources_complémentaires=

Version du 8 décembre 2019 à 18:55

Carte {{{version}}} #{{{number}}} : {{{title}}}

Causes Conséquences
[[File:fr-fr_{{{version}}}_carte_{{{number}}}_recto.png|Recto de la carte "{{{title}}}"]]