La Fresque donne la parole à Géraldine Vuillier, Fresqueuse et co-créatrice de la Fresque de la Biodiversité

Chère Fresqueuse, cher Fresqueur,

Comme le climat, la biodiversité est au cœur d’une gigantesque boucle de rétroaction : la destruction de la biodiversité par l’être humain met en péril l’existence même des hommes et des femmes partout dans le monde. On a beaucoup réduit les enjeux biodiversité à être amis avec les animaux mais cela va bien plus loin !  

Le dernier rapport de l’IPBES, le GIEC de la biodiversité, paru en juillet dernier, le rappelle : dans le monde, 50 000 espèces sauvages répondent aux besoins de milliards de personnes dont près de 10 000 pour l’alimentation. 

Pourtant la biodiversité a été invisibilisée, alors qu’elle est autour de nous tout le temps. Il y a urgence à la prendre en compte pour pouvoir la préserver, pour ce qu’elle est, et aussi parce que nos vies en dépendent. En prendre conscience amène à questionner notre rapport au vivant et à en prendre soin. Toute ressemblance avec la Fresque du Climat n’est pas un hasard ; ) 

Émerveillons-nous, c’est le premier pas vers la protection de cette richesse naturelle. 

Si le coeur vous en dit, cet article vous en dit plus. Vous pouvez également expérimenter la Fresque de la Biodiversité pour mieux comprendre l’aspect systémique de l’érosion de la biodiversité.

Géraldine